La chose traumatique.pdf

La chose traumatique PDF

Franck Chaumon

Peut-on encore parler de traumatisme ? La question mérite dêtre posée tant le mot est galvaudé aujourdhui et quil autorise les idéologies les plus diverses, les pratiques les plus contradictoires. On le retrouve partout : il est passé dans la langue courante autorisant les demandes de psychothérapies les plus variées, il fait office de supplément dâme humanitaire, il sert de viatique à toutes les cellules durgence psychologiques pour gérer les crises de toutes natures. On pourrait croire quil est devenu tellement répandu quil a perdu toute pertinence, quil nest plus lindex daucun réel. Ce que ce mot banalisé implique et conforte cest bien sûr lempire de la psychologie , même si elle se présente volontiers parée de concepts issus de la psychanalyse. La souffrance majeure est avant tout désormais une souffrance psychologique , dont la nomination est enjeu de combats juridiques : faire reconnaître cette souffrance intime, la faire passer au public, est devenu le préalable à louverture des droits à réparation. selon la logique du droit des victimes. Lenfant est devenu par excellence cet être menacé par la violence et le sexe et lon se précipite dans un activisme de prétendues réponses techniques, selon des protocoles normés, et sous la menace omniprésente de la responsabilité juridique. Il fallait donc en premier lieu aborder directement la critique de certaines pratiques qui sautorisent de ce discours sur le traumatisme, quil sagisse du signalement des abus sexuels sur mineurs, ou des méthodes standardisées de débriefing. Il fallait aussi prendre la mesure de lécho de cette thématique dans la culture et dans lhistoire. Il fallait enfin revenir au concept de traumatisme tel quil a été formalisé dans la théorie psychanalytique, où il a donné lieu à des débats dont les enjeux apparaissent du coup éminemment concrets.

Il est fréquent de trouver chez des patients psychotiques une histoire traumatique sévère dont l’impact est difficile à évaluer.De plus, le vécu psychotique constitue en lui-même souvent un vécu traumatique pour le moi à cause des modifications perceptives. L’auteur discute et met en lien psychose et trauma à la lumière de psychanalystes et de la clinique.

5.28 MB Taille du fichier
9782747584906 ISBN
Libre PRIX
La chose traumatique.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.jeuxdeben10.fr ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

Symptômes du stress post-traumatique complexe au quotidien ...

avatar
Mattio Müllers

Comment oublier des choses volontairement. Certains souvenirs sont si douloureux que l'on ne souhaite qu'une chose, les oublier. Même s'il n'est pas possible d'effacer les souvenirs de notre esprit, il existe des stratégies permettant de r

avatar
Noels Schulzen

Comment oublier des choses volontairement: 9 étapes

avatar
Jason Leghmann

changements positifs et négatifs perçus et la croissance post-traumatique. La première partie ... quelque chose de prévisible, naturel et logique. Les effets ... PTSD, ESPT, SSPT, c'est la même chose ?Oui c'est... Nouveau logo SSA. L' évolution de la maladie. Le syndrome psycho traumatique possède la particularité ...

avatar
Jessica Kolhmann

19/11/2015 · Ces différents symptômes constituent les « Troubles de Stress Post-Traumatique » (TSPT). d’être accompagné pour pouvoir en « faire quelque chose ». Une première façon « d’élaborer le traumatisme » est de se sentir moins seul face à la souffrance engendrée. Pouvoir en parler avec d’autres personnes ayant également vécu ce même type d’événement peut soulager et